Ma route des vins de l'Aude


Aller au contenu

Menu principal:


Coursan

Patrimoines culturels et historiques > Coursan

- LA TOUR DE GUET : le clocher

Le clocher fût dans l'ancien temps la tour de guet. Il s'agit d'une tour pentagonale de 24 mètres de haut, construite au XIIIe siècle sur des bases surement plus anciennes, à l'origine crénelée comme les tours wisigothiques. Au Moyen Age, elle permettait de surveiller les environs et surtout le passage à gué de l'Aude. La tour participait à la défense du château contigu. Elle faisait parti des fortifications de la ville dont il reste une ancienne porte appelé le portail de Notre-Dame.

- L'EGLISE NOTRE DAME DE LA ROMINGUIERE :

Elle fût construite entre le XIIe et XIIe siècle, dans le style gothique méridional. Elle sera adossée à la tour de guet qui deviendra son clocher. Certaines voûtes ogivales ressemblent fort à celles de l'église LARMOUGUIER de Narbonne. A l'intérieur de l'église, on peut admirer un fragment de sarcophage sculpté représentant Daniel dans la fosse aux lions ainsi qu'une Vierge dorée dans la tradition de l'art espagnol du XVe siècle.

- LE PONT DE L'AUDE :

En 1685, les Etats du Languedoc votèrent une imposition annuelle de 20000 livres pendant 5 ans pour la construction du pont. 43 ans plus tard, en 1706, il fut ouvert à la circulation. La tradition veut que sa construction ait été ordonnée par le roi Charles IX après son passage difficile sur l'Aude en 1565 ou, plus vraisemblablement, par le roi Louis XIII ou par le Cardinal Richelieu en 1642.

- FONTAINES WALLACE :

Deux fontaines font partie du patrimoine de COURSAN. Ces fontaines, dont le modèle fut sculpté par Charles Lebourg, sont identiques à celle que le philanthrope anglais Sir Richard Wallace offrit à la ville de Paris en 1872.


- FONTAINES FERRUGINEUSES :

Un forage de puits artésien effectué en 1865 à fin d'obtenir de l'eau potable sans avoir besoin d'aller chercher de l'eau à la rivière Aude. De 155 mètres de profondeur jaillit une eau gazeuse, qui fut analyser et reconnu comme ferrugineuse permettant certains traitement thérapeutiques.

- CROIX DE LA PASSION :

Cette croix de la passion est datée entre 1760-1780. Elle rappelle l'emplacement du vieux cimetière où seuls les Coursannais étaient ensevelis. Les étrangers à COURSAN étaient enterrés au cimetière du " dehors " se trouvant derrière les murs d'enceinte de la ville.

- COUVENT SAINT-JOSEPH :

Porte de l'ancien couvent datant de 1871. Pendant cette période, les sœurs de Saint-Joseph y ont vécu et travaillé en apportant aide et soutien à tous ceux qui étaient dans le besoin ou la peine, les malades, les pauvres, les vieillards et les isolés.

- L'HOPITAL SAINT-JACQUES :

L'hôpital Saint-Jacques assurait le gîte et le réconfort aux pèlerins du chemin de Saint-Jacques de Compostelle.


ATTENTION L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTE | montsarratchristophe@gmail.com

Retourner au contenu | Retourner au menu