Ma route des vins de l'Aude


Aller au contenu

Menu principal:


Montredon des Corbières

Patrimoines culturels et historiques > Montredon des Corbières

- LES RUES DU VILLAGE :

Ces petites rues permettent un dépaysement complet. Elles apportent calme et sérénité. Ces rues sont typiques de l'architecture audoise où la base des murs est plus large que leurs hauteurs. Ceci permettait le passage des charrues sans qu'il puisse avoir d'accrochage.

- LE VESTIGE DU DONJON FEODAL :

Au centre du village, une vieille bâtisse, aux murs talutés, est le seul vestige du donjon féodal près duquel se trouvait la chapelle castrale Saint-Martin-de-Poussan qui prit plus tard le nom de Montredon.

- L'EGLISE :

En 1848, sur l'emplacement même de l'ancienne église, on a construit une nouvelle qui est un exemple même du type architectural néo-roman. La nef, de quatre travées voutées en berceau, est accompagnée de bas-côtés et se termine par un chevet à cinq pans avec des arcs de décharge extérieurs. On pourra y voir d'une grande toile du XVIII siècle, représentant Saint Martin, quatorze tableaux du chemin de croix du XIX siècle sur des tôles de cuivre, un petit buste-reliquaire de Saint Martin du XVIII siècle. Deux Christ de confrérie, l'un du XVII, l'autre du XIX siècle témoignent de ces groupes de piété qui ont eu un grand succès dans le Midi dans le courant de la contre-réforme.

- SAINT-PIERRE-DES CLARS dit LE CASTELLAS :

Les ruines du château " Le Castellas " se situent sur une butte à gauche de la route qui conduit vers l'abbaye de Fontfroide. L'archaïsme des vestiges actuels, un donjon carré à deux voutes en berceau superposées entourée d'une très haute muraille avec quelques créneaux et meurtrières espacés, date ce château du IX-X siècle : les premiers documents écrits remontent à cette époque. L'édifice forme un carré de 14 mètres de côté. Il appartenait au Seigneur de Montredon et servait comme poste d'observation des sources et servait de lieu de protection aux hommes et aux troupeaux lors des différentes guerres religieuses. Entre le XIII et XIV siècle, il servait de prison pour le Vicomte de Narbonne.

- LE SEMAPHORE :

Le sémaphore est un système de communication inventé par les frères Chappe en 1792. Ceci est appelé aussi une tour de Chappe, elle est constituée de bras mobile en bois, dont la position indique des lettres alphabétiques. Le système Chappe est contrôlé par deux manettes. Chacun des deux bras montrent sept positions, et le cross bar, reliant les deux bras, a quatre angles différents, faisant ainsi apparaître un total de 196 symboles (7X7X4).


ATTENTION L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTE | montsarratchristophe@gmail.com

Retourner au contenu | Retourner au menu